RETRAITE AVENT 2012 - « Ouvrir la porte de la foi et contempler l’enfant Jésus »

 

RETRAITE DE L’AVENT 2012
 
 
« Ouvrir la porte de la foi et contempler l’enfant Jésus »
 
 

Cette année le temps de l’Avent revêt une coloration particulière. Il est le premier temps liturgique de l’Année de la foi
Nous sommes invités à prendre conscience de la force et de la beauté de notre foi. Dans ce but, suite au Concile Vatican II, Jean-Paul II a publié le catéchisme de l’Église catholique — il n’y en avait pas eu depuis 426 ans (Concile de Trente). Nous y ferons référence tout au long de cette retraite.

Parmi les Pères de l’Église, saint Augustin avait perçu, avec une grande acuité, la beauté de la foi. Sa vie ne fut qu’une recherche continuelle de son expression jusquʼà ce que son cœur ne trouve le repos en Dieu. Ses nombreux écrits, dans lesquels sont expliquées lʼimportance de croire et la vérité de la foi, demeurent jusquʼà nos jours comme un patrimoine de richesse inégalable et permettent encore à de nombreuses personnes en recherche de Dieu de trouver le juste parcours pour accéder à la « porte de la foi ».

Par la foi, au cours des siècles, des hommes et des femmes de tous les âges, dont le nom est inscrit au Livre de vie (cf. Apocalypse 7, 9 ; 13, 8), ont confessé la beauté de suivre le Seigneur Jésus là où ils étaient appelés à donner le témoignage de leur foi chrétienne : dans la famille, dans la profession, dans la vie publique, dans lʼexercice des charismes et des ministères auxquels ils furent appelés.


C’est aujourd’hui, à notre tour, de confesser cette beauté de la foi en laissant notre cœur s’émouvoir autour des mystères joyeux qui sont comme une gerbe de fleurs offerte par les hommes à Dieu, autant que cadeau de Dieu aux hommes.

La première année de la foi a été célébrée à la demande de Paul VI, juste après le concile Vatican II dans le but de reprendre une conscience plus nette de la foi en donnant quatre objectifs à ce temps  :

raviver,
purifier, 
confirmer,
proclamer sa foi.

Ces 4 piliers de l’année vont servir de trame à notre retraite de l’Avent dans la contemplation de celui qui nous mène de surprise en surprise. 

Qui aurait cru que Dieu se ferait homme, que le Verbe se ferait chair ?
Qui aurait attendu un Roi dans une étable ?
Qui pensait qu’il puisse venir quelque chose de bon de Nazareth, une ville qui n’est même pas mentionnée dans l’Ancien Testament ? 
Qui aurait pu croire que deux petits êtres — Jésus et Jean-Baptiste —, tressaillant dans le sein de leurs mères, puissent être le tournant de l’Histoire de l’humanité ? 

Ainsi la parole du prophète Isaïe retentit encore avec une étonnante acuité : « mes voies ne sont pas vos voies, mes pensées ne sont pas vos pensées  », dit le Seigneur Dieu (55, 9).
 
C’est vrai encore aujourd’hui. C’est ce qui nous déconcerte et ce qui demande de notre part une véritable conversion.
Que ce temps de l’Avent en soit l’occasion est une grâce. Entreprendre le chemin à plusieurs est une aide précieuse.
Prions donc aussi,  pour que tous, nous nous convertissions et marchions à la suite du Christ, lui qui est le Chemin, la Vérité et la Vie.

Que ce temps de l’Avent, ouvre en grand la porte de la foi et que, séduit par ce petit enfant, nous puissions découvrir la beauté de Le suivre durant notre pèlerinage sur la terre.

Pour recevoir chaque samedi matin l’enseignement de la retraite de l’Avent, cliquer sur ce lien.


Fraternité sainte Croix
 
 
 
 

Guide pratique retraite

Avent 2012

 

 

Vous vous êtes inscrits à cette retraite. 

C’est le Seigneur lui-même qui vous y attend et vous invite à le retrouver.

 

 

Toute rencontre nécessite quelques préparatifs : 

 

• fixez l’heure de votre rendez-vous quotidien avec le Seigneur, selon vos disponibilités.

 

• Si possible, créez un espace qui sera dédié à ce rendez-vous quotidien. Décorez-le avec une icône, une image, une statue, un bouquet de fleurs, une bougie… ou une crèche.

 

• Ayez à portée de la main l’enseignement de la semaine, une Bible, ou un mensuel de prière tel Magnificat, si possible, un carnet de chants. Sur un carnet de notes qui vous accompagnera durant cette retraite, notez vos remarques et ce qui vous viendra à l’esprit durant la journée et les jours suivants. 

 

• Installez-vous confortablement, détendez-vous car vous attendez quelqu’un qui vous aime, le Christ.

Si vous désirez prier à genoux, pas de prouesses douloureuses (on n’est pas en carême). Des tabourets de prière existent. Votre attitude peut aussi varier au fil de la prière, au fil des jours et des semaines...

 

• Commencez ce temps de prière par un signe de croix.

Vous pouvez dire aussi l’introduction aux offices du jour : « Dieu viens à mon aide, Seigneur à notre secours. Gloire au Père et au Fils et au Saint Esprit, au Dieu qui est, qui était et qui vient, pour les siècles des siècles. Amen. Alleluia. »

 

• Accordez-vous un petit temps de silence pour laisser reposer l’agitation du quotidien (surtout si vous priez en fin de journée).

 

• Entonnez un chant de louange que vous aimez.

 

• Demandez au Père qu’Il vous envoie son Esprit saint (Luc 11, 13)

ou prendre un chant à l’Esprit saint.

 

• Lisez ensuite le message de la semaine que vous aurez pris soin d’imprimer.

Durant la lecture, laissez-vous guider par ce qui va toucher votre cœur ce jour-là. N’ayez pas peur de vous laisser émouvoir par un mot, une image, une phrase, un personnage, une situation.  

 

• Notez ce qui a touché votre cœur ou les inspirations qui vous sont venues dans votre carnet de retraite.

 

• Terminez ce temps par une prière à la Vierge Marie : Je vous salue Marie, Magnificat...  Et la prière du Notre Père.


***

 

Durant la semaine, reprenez l’enseignement, ainsi que vos réflexions. Approfondissez-les jour après jour en demandant à l’Esprit saint d’ouvrir votre intelligence à la compréhension des Écritures (Textes bibliques).

***

 

N’oubliez pas que vous n’êtes pas seul(e) et que vous pouvez toujours utiliser la rubrique « commentaire » des enseignements sur le site du monastère invisible, pour poser vos questions, faire part de vos remarques ou de vos difficultés ou tout simplement partager ce que le Seigneur vous fait découvrir.

 

 

Nouveauté 2012

vous pouvez imprimer l’enseignement en cliquant sur l’icône en haut de la page.